Quand le Front national n’est plus un épouvantail – Les Echos

Agiter la menace du Front national (FN) ne tient plus la route aux yeux des électeurs. Pour se renouveler, les partis traditionnels doivent proposer une nouvelle grille de lecture, au lieu de jouer le jeu du FN.
Il n’y a plus rien d’exceptionnel de voir les différents partis politiques renvoyer la responsabilité de telle ou telle polémique sur l’un ou sur l’autre. C’est en quelque sorte devenu la routine du jeu politique de créer un bruit si fort qu’on en finit par oublier les tenants et aboutissants rationnels du problème. Cette fièvre a récemment gagné la sphère des intellectuels.

Lire le reste sur Les Echos.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s