Les discriminations grèvent la confiance et la croissance – Libération

La condamnation morale des discriminations ne suffit plus : il faut prendre conscience que celles-ci ont un coût pour l’économie et la société, qui se compte en milliards d’euros.

Aux Etats-Unis, les discriminations font quotidiennement l’actualité. Le mouvement Black Lives Matter, comme les campagnes de Bernie Sanders et d’Hillary Clinton, tous deux candidats à l’investiture démocrate, qui ont tous deux mis les inégalités au cœur de leur programme, rappellent les disparités persistantes. Plusieurs enquêtes internationales (OCDE, ONU et même FMI) mettent en avant le fait que les inégalités sont un frein pour la croissance mondiale. Mais si Bernie Sanders s’appuie sur les principes redistributifs traditionnels, Hillary Clinton propose une réflexion innovante en arguant que les discriminations affaiblissent le lien social et ralentissent la confiance et l’économie aux Etats-Unis. Selon la favorite pour l’investiture démocrate, l’égalité professionnelle entre hommes et femmes, en particulier, est «essentielle à la compétitivité et à la croissance». Elle a déclaré lors d’un meeting que «parce que nous sommes dans une compétition mondiale, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des talents sur le bord de la route». Cela fait écho à un propos du vice-président Joe Biden prononcé devant l’association Human Rights Campaign : pour lui, l’égalité est le cœur de la force économique des Etats-Unis.

Lire le reste sur Libération.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s